Une nouvelle section fait son apparition sur notre MamaBlog, nous avons souhaitĂ© mettre Ă  l’honneur les marques prĂ©sentent sur notre e-shop.

Rien de mieux que de commencer par cette nouvelle marque pĂ©pite Peachyness. Aujourd’hui nous vous partageons l’expĂ©rience de Marine, fondatrice, crĂ©atrice, entrepreneuse, girlboss (et on en passe..) alors installez-vous confortablement et bonne lecture 😎

Here we goooo đŸ”„

1- Hello Marine ! Nous sommes ravies de t’accueillir dans notre interview Marque chouchou. Parle-nous de Peachyness et de ton baume Peach Me 🙂

Hello hello, moi c’est Marine ! J’ai 30 ans et je suis la fondatrice de Peachyness.fr, une marque de soins d’hygiĂšne intime. Je suis trĂšs flattĂ©e que notre marque fasse partie des “marques chouchou” de Mamakya ! Merci de nous avoir choisi 🙂

Plus d’1 vulve sur 3 souffre d’irritations, de sĂ©cheresses, de dĂ©mangeaisons ou d’inconforts rĂ©guliĂšrement. Contrairement au reste de notre corps, on ne trouve pas grand-chose sur le marchĂ© pour nous permettre d’hydrater notre vulve. J’ai donc voulu crĂ©er PEACH ME, un vĂ©ritable baume intime quotidien qui hydrate et soulage la vulve. Les sĂ©cheresses s’attĂ©nuent, les irritations sont apaisĂ©es. Peach Me est 100% naturel (certifiĂ© par cosme bio), vegan (certifiĂ© par The Vegan Society) et testĂ© sous contrĂŽle GynĂ©cologique (et dermatologique) ! Il est aussi compatible avec le latex, pour ne pas avoir Ă  faire le choix entre sex et s’occuper de soi 🙂

Peach Me est idĂ©al pour apaiser la vulve pendant ou aprĂšs les rĂšglesđŸ©ž, les grossesses đŸ€°, mĂ©nopause đŸ‘”, Ă©pilation / rasage đŸȘ’, sex 🍑💩, vĂȘtements serrĂ©s 👙, papier-toilette đŸ§», activitĂ©s sportives 🏄‍♀…

La meilleure partie de PEACH ME ? C’est qu’il a Ă©tĂ© co-crĂ©Ă© avec notre communautĂ©.

+400 personnes nous ont aidé à dresser le cahier des charges du produit (revu évidemment par les professionnels).

2- Qu’est ce qui t’as poussĂ© Ă  te lancer ?

Depuis que j’ai 10 ans, je souffre d’irritations et de sĂ©cheresse de la vulve. Ne parlons mĂȘme pas de mycoses Ă  rĂ©pĂ©tition. Ils sont malheureusement, en grande partie liĂ©s Ă  la pilule contraceptive. Je devrais idĂ©alement arrĂȘter la pilule. Malheureusement, je soufre d’endometriose, une maladie chronique, qui touche 1 femme sur 10. Pour certaines, comme moi, sans pilule pour attĂ©nuer mes douleurs de rĂšgles, je m’Ă©vanouis. Autant te dire que le choix entre les sĂ©cheresses de la vulve et les Ă©vanouissements mensuels Ă©taient vite vus !
Je peux te dire que quand tu souffres de sĂ©cheresses et d’irritations occasionnelles de la vulve, surtout jeune, c’est chiant et trĂšs complexant ! J’Ă©tais mal Ă  l’aise, surtout quand j’avais un date ou commençais Ă  frĂ©quenter quelqu’un que j’aimais bien.

Je n’osais pas en parler Ă  mes amies. Parler de sex ? Sans souci. De sĂ©cheresses intimes ? Dieu, non !C’Ă©tait mon secret jalousement gardĂ©, qui impactait ma confiance et moi et mon quotidien.

En faisant des recherches plus tardivement (vive le net qui rĂ©pond Ă  TOUTES tes questions), je me suis rendue compte que j’Ă©tais loin d’ĂȘtre la seule :

VĂ©lo, rĂšgles, jeans serrĂ©s, mĂ©nopause, grossesses, contraceptifs, sport, rasage, Ă©pilation, papier toilette…

  • 33% des vulves souffrent, Ă  un moment, de sĂ©cheresses et/ou d’irritations intimes
  • 40% des femmes mĂ©nopausĂ©es souffrent de sĂ©cheresses vaginales et vulvaires.
    Bref… ça touche beaucoup de monde et je ne comprenais pas pourquoi on en parlait pas, si c’Ă©tait aussi frĂ©quent ?

J’Ă©tais longtemps en dĂ©ni.Mais lorsque j’ai Ă©tĂ© officiellement diagnostiquĂ©e avec endomĂ©triose en 2019, j’ai eu un dĂ©clic. C’est une maladie que j’aurais Ă  vie… Et si je continue Ă  prendre la pilule, les irritations et sĂ©cheresses intimes aussi.J’ai longtemps vĂ©cu aux USA et l’idĂ©e du “soin intime” naturel commençaient Ă  Ă©merger et des produits sains aussi pour combattre ces maux.

En rentrant en France j’ai cherchĂ© Ă  soulager ma vulve avec un produit naturel, dont je comprenais la liste d’ingrĂ©dients, qui Ă©tait fait uniquement de plantes et Ă  un coĂ»t qui Ă©tait raisonnable pour mon porte-monnaie ! Je ne trouvais pas ce que je cherchais.

J’ai commencĂ© Ă  parler de mes soucis intimes et partager l’idĂ©e d’un baume qui hydrate et soulage la vulve. Et lĂ , rĂ©vĂ©lation!Non seulement mes ami(e)s, la famille et mes connaissances Ă©taient convaincues par l’idĂ©e, mais une vraie discussion se fait autour de l’intimitĂ© fĂ©minine, les tabous associĂ©s et l’impact que ca a pu avoir sur leurs vies….

Alors je me suis lancée.
J’ai crĂ©Ă© un questionnaire en ligne pour m’assurer que le baume rĂ©pondrait Ă  une majoritĂ© des besoins intimes. On voulait aussi connaĂźtre leurs craintes, prĂ©fĂ©rences, envies… Ă  chacune des Ă©tapes de la conception du baume.

On en est trĂšs fier, qu’ aprĂšs 13 mois de R&D, tests clinique et gynĂ©co etc
 Qu’il existe enfin.

3- Quel est ton parcours ?

J’ai fait une Ă©cole de commerce : L’ESCE, ou je me suis spĂ©cialisĂ©e en crĂ©ation et reprise d’entreprise. J’ai su assez tĂŽt que je voudrais un jour crĂ©er une entreprise. J’espĂ©rais qu’un jour j’y arriverais. Aurais le courage. J’ai eu la chance de dĂ©crocher mon premier job chez Business France (BF) a NYC. J’aidais des entreprises dans le secteur de la cosmĂ©tique Ă  s’implanter en AmĂ©rique du Nord. AprĂšs prĂšs de 3 ans chez BF, je suis rentrĂ©e en France et me suis lancĂ©e Ă  mon compte. J’ai crĂ©Ă© indieology.org, une agence Ă  qui une marque peut sous-traiter son dĂ©veloppement en AmĂ©rique du Nord. On devient les responsables exports sous-traitĂ©s.

Un de mes clients, Nailmatic, me demande de quitter IndieOlogy pour aller diriger la filiale que je leur avais crĂ©Ă©e. En 2017 je plaque tout et je repars vivre aux USA ou je dirige pendant 2 ans leur entite. J’ai adorĂ© chaque seconde. J’avais une Ă©quipe super, un environnement en or. J’adore les USA, faire du business avec eux, leur Ă©tat d’esprit et leur ambition.

Je quitte Nailmatic, pour des raisons personnelles, en 2019. Je cherche du travail, relance Indieology etc
 Mais une idĂ©e me travaille depuis que je me suis faite diagnostiquĂ©e avec endomĂ©triose, celle de Peachyness. C’est en Mars 2020, aprĂšs des mois de rĂ©flexion d’hĂ©sitation, que je me lance. Je fais aussi quelque chose qui a un vĂ©ritable impact dans ma vie et qui je l’espĂšre en aura un dans la vie d’autres personnes.

4- Quelle est ta vision de la Clean Beauty ?

C’est une question difficile. On est pas mal “Green” et “Clean washed”. Un produit clean est-il bio ? ou sans produits chimiques ? Avec une courte liste d’ingrĂ©dients ?
On s’y perd souvent et il n’y a pas vraiment de charte nationale ou universelle du bio.

Pour moi, un produit clean est un produit dont la composition est saine, sans produits toxiques et nĂ©fastes pour nous (Hommes) ou pour la planĂšte. C’est un produit qui est sur et dont on peut, sans se soucier l’utiliser. Le bĂ©mol, c’est qu’on est pas tous biologistes, on as pas fait bac+7.

Les apps comme Yuka et Mireille sont gĂ©niales comme premier pas pour s’éduquer et connaitre les produits “clean” des autres.

Ce que j’adore avec Mamakya, c’est que les produits sont revus par l’experte, Emi, qui elle est ingĂ©nieure biologiste. Emi nous fait un premier tri trĂšs exigeant, ce qui est rassurant. Et chaque fiche produit a une explication sur la liste INCI, qui est essentielle pour Ă©duquer le consommateur.

5- Le baume Peach Me est ton tout premier produit, quelles sont tes ambitions pour la suite ? (futurs projets?)

C’est une excellente question ! Haha je ne suis mĂȘme pas encore sĂ»re de connaĂźtre la rĂ©ponse.

On lance lundi (12 avril 2021) le baume Peach Me en France, en ligne et chez Mamakya bien sĂ»r 😉

On lance en Mai le baume aux USA.Notre objectif principal, pour l’instant, est de doucement mais sĂ»rement, bien s’implanter sur ces 2 Ă©normes marches. Apres, on verra 😉

6- Aurais-tu des tips à nous partager ? (conseils d'utilisation etc par rapport au baume ou autres conseils beauté...)

Ce qu’il faut savoir c’est que PEACH Me peut aussi ĂȘtre utilisĂ© sur tout le corps. Il a Ă©tĂ© testĂ© dermatologiquement et est composĂ© d’huiles vĂ©gĂ©tales qui sont parfaites pour hydrater la peau, partout sur le corps. Evidemment, il a d’abord Ă©tĂ© pensĂ© pour la vulve et son bien ĂȘtre. Avec 2 doigts (propres et idĂ©alement les tiens), il suffit de prendre une noisette de baume. Tu le rĂ©chauffes au creux de ta main jusqu’Ă  l’obtention d’une huile. Tu peux ensuite l’appliquer avec amour sur ta vulve (les lĂšvres, le clitoris, les poils pubiens
). 

 

Le baume n’est pas fait pour le vagin, le canal dans lequel on insĂšre des choses ou duquel les enfants naissent. Lui se rĂ©gule tout seul, se lave et doit ĂȘtre laissĂ© tranquille :). Si tu veux en savoir plus, on a Ă©crit un petit article dessus (diffĂ©rence entre la vulve et le vagin) : https://www.peachyness.com/blogs/peachy-news/the-v-word

 

A noter aussi qu’en Ă©tĂ©, il fait chaud et perso, mes cuisses frottent entre elles. Quand je porte une jupe c’est parfois l’enfer ! Alors je mets du baume entre mes cuisses et hop, problĂšme rĂ©glĂ©. J’en remets dĂšs qu’il y en a plus. 

7- Quelle est ta routine beauté ?

Je suis une catastrophe, j’en aie pas vraiment. Je travaille dans l’industrie de la cosmĂ©tique depuis 10 ans et j’en ai toujours pas adoptĂ© une.

Je suis fan de ma crĂšme de jour Absolution, ainsi que de leur huile visage hydratante Addiction. J’utilise un brumisateur, aprĂšs m’ĂȘtre dĂ©maquillĂ©e avec ma mousse caudalie. Et voila ! Peut mieux faire, je suis sĂ»re 🙂

Autres remarques ou point que tu voudrais partager avec nous ?

You guys rock !

Merci d’avoir pris le temps de nous partager ton expĂ©rience. Nous avons hĂąte de dĂ©couvrir le baume Peach Me chez Mamakya !

N’hĂ©sitez pas Ă  suivre Marine et sa startup sur :

www.peachyness.fr et sur Instagram : @just.peachyness